samedi 9 février 2019

Qui sait, qui sait, qui sait ?

Entendu sur Ici musique ce matin, voici les paroles de cette version française de « Quizás, quizás, quizás » par Henri Salvador, avec, aux (remarquables) percussions, Katherine Dunham.

(Je déplore, croyez-le, cette malheureuse faute dans le titre de la vidéo « Qui s’ait » plutôt que « Qui sait » : si je pouvais la corriger, je le ferais volontiers. Ceux qui téléchargent des vidéos sur Internet sont très souvent des béotiens)


Qui sait, qui sait, qui sait ?

Tu jures que tu m'aimes 
Bien plus que moi je t'aime 
Pourtant je dis quand même 
Qui sait, qui sait, qui sait 

Tu dis que sur la terre 
C'est moi que tu préfères 
Que nul ne peut te plaire 
Qui sait, qui sait, qui sait 

Un soir dans une danse 
Un autre s'avance 
Déjà ton cœur frivole 
Dans ta robe tourne et vole

Et ce baiser qu'il ose
Voler sur ta joue rose 
Tu dis c'est peu de chose 
Qui sait, qui sait, qui sait 

Tu dis que dans la danse
Les tendres confidences 
N'ont guère d'importance 
Qui sait, qui sait, qui sait 

La preuve est qu'au passage 
S'il frôle ton corsage 
Lequel est le moins sage? 
Qui sait, qui sait, qui sait. 

Pour peu que l'amourette 
Te tourne la tête 
Vas-tu m'être infidèle 
Pour une telle bagatelle. 

Mais si jamais tu oses
Moi-même je suppose 
Ferais la même chose 
Qui sait, qui sait, qui sait.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire