vendredi 20 juillet 2018

Une involontaire prophétie

Quelqu'un demandait, dans un site français consacré à l'histoire, pourquoi le Christ sur la croix était représenté la tête en bas sur la façade de cette église (ou d'une autre, je ne sais : ici vous voyez celle de l'église Saint-Pierre-de-la-Tour-d'Aulnay).
La réponse est que ce n'est pas Jésus-Christ qui est représenté mais saint Pierre, qui avait demandé d'être crucifié ainsi. 
On nous disait quand j'étais jeune (et cocu-croyant) que c'était par humilité qu'il avait fait cette demande car il ne voulait pas être crucifié dans la même position que Jésus-Christ.
Mais en y réfléchissant j'ai pensé qu'il avait ainsi révélé, de manière quasi prophétique (une sorte d' « acte manqué »), ce que serait la religion qu'il avait fondée en la prétendant issue de Jésus : l'inverse de ce qu'elle devrait être, une monarchie plus qu'impériale, favorisant les gens qui ressemblent à ceux-là qui la dirigent, les rois, les grands, les riches, les politiciens, les financiers, etc.
Comme certains l'affirmaient dans les commentaires qui suivaient cette question, cette crucifixion inversée est le signe du Malin, au service de qui œuvrent les églises chrétiennes.
Et si vous connaissez un peu les évangiles, vous savez comme moi, que cette demande n'était pas la première trahison  de Simon, dit Pierre, à l'égard de Jésus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire