samedi 12 mai 2018

Le mémorial de Tašúŋke Witkó

 C'est le monument dédié au chef sioux du clan Oglala, tribu des Lakota, Tašúŋke Witkó* en cours de réalisation depuis trois générations dans l'État étasunien de Dakota du sud.
Ce monument me semble plus approprié que celui des présidents étasuniens au mont Rushmore, un peu plus loin.
On élève des monuments de préférence aux génocidaires : c'est le premier que l'on élève à l'une de leurs millions de victimes.
Peut-être, les choses changent-elles pour le mieux !
Mais si lentement !


* Connu, hélas, sous le dérisoire nom anglais de « Crazy Horse ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire