mercredi 4 octobre 2017

Deux temples du commerce à Milan

Deux temples du commerce, à Milan !
La Galleria, à gauche, vend des produits.
Le Duomo, à droite, vend des services.
Des services religieux mais, effectivement, des services.
Savez-vous que l'Église d'abord chrétienne occidentale, au Moyen Âge, puisqu'elle englobait alors tous les Chrétiens d'Occident et quelques-uns d'Orient, puis catholique romaine quand elle a perdu les Protestants, au 16e siècle, surtout pour des questions d'argent (elle chargeait des sbires, surtout en Allemagne, de vendre des indulgences plénières pour financer la construction de la basilique actuelle de Saint-Pierre de Rome), savez-vous que cette Église a diversifié son offre de services au cous des années.
Un exemple seulement, celui du mariage : jusqu'au 11e siècle le mariage n'était pas un sacrement, c'était un contrat civil entre deux citoyens de sexe différent (ou peut-être de même sexe car on dit que saint Bacchus et saint Serge étaient des époux : voir ici).
Mais tout à coup l'Église le transforma en sacrement : ce faisant, elle mettait la main sur de nouveaux revenus, ceux que lui rapportait le mariage lui-même, puis ceux de l'éventuelle annulation.
Et ceux du baptême des enfants, nombreux car l'église encourageait bien évidemment la natalité.

Pour chaque sacrement, il y a une raison financière à sa proclamation, camouflée sous des raisons bibliques et/ou évangéliques !
Le temple du commerce de droite rapporte sans doute bien davantage que celui de gauche, du moins en Italie !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire