jeudi 20 avril 2017

Les affairistes n'ont que de courtes vues

Crédit photo : Radio-Canada / Roxanne Simard 

Au Champ-de-Mars, derrière l'hôtel de ville de Montréal, les vestiges des fortifications de pierres de la ville, élevées au 18e siècle, en prévision des attaques anglaises.
Ces pierres succédaient aux pieux d'arbres du 17e siècle.
Ce que les affairistes de la ville de Québec n'ont pas réussi à faire, les affairistes, surtout anglophones et associés assimilés, de Montréal l'ont réussi, au 19e siècle : de ces belles fortifications, grâce à leur cupidité, il ne reste que cela (voir photo ci-dessous), qui aurait pourtant rapporté bien davantage que leur absence.
Les affairistes n'ont que de courtes vues !
On le voit bien par les opinions qu'énoncent ceux qui font partie des conseils d'administration de certaines universités (de toutes ?) et qui transforment celles-ci en choses inutiles pour la culture et la civilisation : des usines à formations d'esclaves pour emplois !
 Vue plus large des vestiges des fortifications de Montréal :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire