samedi 18 février 2017

Une révélatrice protection contre les baisers

Ceci est une « oklad », une « protection métallique destinée à couvrir ou protéger les icônes ».
Les Russes sont, en effet, si friands de baisers aux icônes (ou à n'importe quelles lèvres, même les plus écœurantes, selon ce que je sais) qu'il faut protéger les icônes contre leurs « pieux » assauts.
Cette oklad particulière a été créée pour protéger l'icône de la Trinité d'Andreï Roublev.
Mais ces emplacements vides, où seraient les têtes, les mains et les pieds des membres de cette Trinité, me semblent particulièrement intéressants car ils me semblent révéler la vérité de cette fable chrétienne : il n'y a ni Dieu, ni un seul Dieu en trois personnes, il n'y a personne !
Rien que des trous noirs !
C'est la raison pour laquelle je vous présente ce riche chef-d'œuvre.
Voici l'œuvre de Roublev (à qui on a crevé les yeux pour avoir osé signer cette icône, malgré l'interdiction) :

Tant d'écœurants baisers, tant d'écœurantes tortures, tant d'écœurantes croyances, tant d'écœurants massacres !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire