samedi 11 février 2017

L'art révèle la vérité qu'on s'acharne toujours à cacher.

La position sur la croix de cet homme, qui représente pour moi Jésus-Christ, (position que certains jugeront en l'occurrence blasphématoire) aurait, mieux que la position qui nous est coutumière, symbolisé l'utilisation scandaleuse que les églises et autres institutions qui se réclament du Galiléen ont fait de la crucifixion de celui-ci.
Au lieu de l'imiter et de suivre sa parole, les membres de ces églises et institutions se sont placés dans la position des grands-prêtres du Sanhédrin qui l'ont envoyé à Pilate pour être jugé et dans la position de Pilate qui l'a condamné et fait crucifier.
Ils l'ont baisé, comme on dit vulgairement, et continuent chaque jour de le faire.
L'art révèle la vérité qu'on s'acharne toujours à cacher et qui, lorsqu'elle se révèle, est considérée comme blasphématoire.
C'est la raison pour laquelle cette image apparaît à certains, comme je l'ai dit, blasphématoire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire