samedi 16 juillet 2016

Istanbul n'est pas Constantinople

Quand le paquebot grec où nous faisions une croisière (son compagnon fera naufrage un an plus tard, dans la baie (ou « caldeira ») de Santorin) voguait vers Istanbul, c'est l'image que j'avais en tête : celle de Constantinople au sommet de sa splendeur, l'Hippodrome, le Grand Palais à droite et, au fond, la Basilique Sainte-Sophie.
Voyez-les de plus près :

Mais il ne reste que Sainte-Sophie, pas mal transformée, de tout cela.
Voyez-les un à un :
L'Hippodrome :


Le Grand Palais, entouré d'une muraille :



La voici, en mieux, dans une autre représentation :


Et voyez ce qui reste de tout cela :

Au centre, la Mosquée bleue occupe l'emplacement du Grand Palais ; l'espace à gauche de la Mosquée, hérissé d'un obélisque de briques et d'un obélisque égyptien, est ce qui reste de l'Hippodrome ; entourée de quatre minarets, au fond, c'est Sainte-Sophie.
Voici une autre vue de ce qui reste de l'Hippodrome, avec la Mosquée bleue à droite et, au centre, au loin, Sainte-Sophie  :

J'ai éprouvé un peu (pas mal) de déception mais je me suis dit, plus tard, qu'il ne faut pas espérer visiter Constantinople quand on vogue vers Istanbul.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire