vendredi 13 mai 2016

Une Vénus

C'est une Vénus de Pompéi, avec quelques traces des couleurs que les contemporains de Jésus dit le Christ lui avaient données.
Marron roux pour la chevelure, peau dorée pour les corps que l'on peut voir sur le bas-ventre.
On a des représentations d'êtres qui n'existaient pas, comme elle et les autres dieux de l'Olympe, et aucune de Jésus qui a pourtant existé, pauvre victime de ses croyances en vertu desquelles il se présumait fils de Dieu et le messie promis par les écrits de son peuple.
Même sur la croix il s'adressait à ce père comme s'il existait effectivement, et lui demandait « pourquoi m'as-tu abandonné ? »
La réponse : il n'existe pas contrairement à ce que ta religion t'a fait croire, il ne pouvait donc ni t'envoyer, ni t'abandonner, pauvre homme !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire