mercredi 1 avril 2015

Masques mexicains de lutte

Ce sont des masques de lutteurs du Mexique (« catcheurs » dit-on en France, peut-être pour distinguer cette activité de la vraie lutte, du sport de la lutte).
Au Mexique, les masques sont obligatoires pour ceux qui la pratiquent, cette activité.
Je dis « activité » car je sais bien que je ne peux effectivement pas utiliser le terme « sport » : je devrais peut-être utiliser le mot « art », car cette activité est davantage un « art » qu'un « sport ».
Ce sont les masques qui le révèlent.
Dans l'Antiquité, en effet, ceux qui pratiquaient l'art du théâtre portaient des masques, de telle sorte que le masque, souriant pour la comédie, navré pour la tragédie, est devenu le symbole du théâtre : celui qui joue un personnage n'est pas le personnage, il ne fait que prêter son corps au personnage en effaçant le plus possible ses traits (le masque de nos jours a été remplacé par le maquillage).
Ceux qui pratiquent l'art de la lutte portent un masque pour la même raison : ce qu'ils font ne les impliquent pas, ils jouent un rôle ; ils ne sont pas eux-mêmes, ils sont des personnages !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire