mercredi 8 avril 2015

La côte du Palais en 1942

Photo de la côte du Palais, à Québec, en 1942, là où il y avait la plus belle porte de la ville au 19e siècle (je vous en ai parlé ici)
On a photographié la collision entre le camion et la voiture.
Mais ce qui attire le regard, ce sont les beaux pavés où, manifestement il n'y aura pas de nids-de-poule, une fois l'hiver passé et le printemps venu.
Et ce qui attire encore davantage le regard ce sont les rails des tramways, que des politiciens stupides ont choisi de faire disparaître (les mêmes que ceux qui ont remplacé les pavés par le bitume) : les problèmes de transport en commun de Québec n'existeraient pas s'ils n'avaient pas fait cette erreur.
Disons ces erreurs, car ils sont rares les politiciens municipaux de Québec qui n'ont pas fait de stupidités de ce genre (un seul, à ma connaissance !)
Si Québec est une si belle ville, malgré tout, ce n'est ni à cause de ses politiciens, ni à cause de la majorité de ses citoyens.
On se pose à leur sujet la question que se posaient les Juifs à propos de Nazareth au temps de Jésus-Christ : que peut-il sortir de bon de ce lieu ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire