vendredi 3 avril 2015

« The Great Supper » comme dernière Cène

Une parodie de la dernière Cène, intitulée « The Great Supper ».
Elle est de Gérard Rancinan.
Il aurait peut-être mieux valu que ce soit ce repas qui ait servi de dernière Cène plutôt que celle dont on a gardé (forgé ?) le souvenir et qui a abouti à fonder une religion dont les maîtres ont procédé à tant de carnages et de massacres pour de futiles raisons d'orthodoxie ou d'hérésies, derrière lesquelles se dissimulaient, évidemment, des désirs effrénés de pouvoir et de richesses.

5 commentaires:

Publier un commentaire