jeudi 30 avril 2015

Climat, art, civilisation

Cette tête faisant partie d'un totem d'une tribu amérindienne de Colombie britannique, au Canada, m'a toujours semblé, comme les autres têtes de ce totem et comme les autres totems que l'on peut trouver sur ce rivage du Pacifique, comme une preuve de l'influence  du climat sur le développement culturel des nations, du moins en Amérique.
On a, partout en Amérique, des autochtones qu'on présume de la même origine, peut-être arrivés en vagues successives.
Les premiers arrivés sont descendus vers le sud, Amérique du Sud, Amérique centrale, sud et plaines de l'Amérique du Nord.
Ils ont développé des empires culturellement très avancés : Inca, Toltèques, Mayas, Aztèques, pour n'en nommer que quelques-uns.
Les derniers arrivés sont restés dans le nord, à la latitude du Canada et du Québec.
Parmi ceux-là, à cause du climat plus favorable qu'ils y ont trouvé, ceux qui sont restés dans l'ouest, près du Pacifique, sont arrivés à des arts plus éclatants, comme cette tête de totem.
Pour ceux qui ont migré vers l'Est, c'est la survie qui a importé d'abord. 
Leur civilisation s'en est ressentie.
Leur art, indéniable, est moins éclatant que celui des tribus du Pacifique nord !
Du moins, c'est ce qu'il me semble ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire