mercredi 22 avril 2015

Charité bien ordonnée ...

Si vous enlevez l'anse et le bec de cette théière vous avez un phallus, c'est-à-dire un godemiché (j'aime bien l'abréviation « gode » pour une raison évidente ( et délicieusement sacrilège) si vous connaissez un ou deux mots d'anglais).
Je crois qu'à la limite, les dames (étaient-elles anglaises ?) qui versaient le thé en l'utilisant n'avait qu'à dévisser l'anse seule pour tenter d'atteindre le plaisir que leur mari (ou leur amant) ne leur donnait pas.
Charité bien ordonnée ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire