mardi 2 décembre 2014

Notre pauvre destin que les dessins ne partagent pas

Heureusement, les dessins ne vieillissent pas ainsi.
Mais le vieillissement hypothétique de Tintin (et de Milou) nous rappelle l'horrible destin qui est le nôtre, à nous, humains.
Cette laideur est la nôtre, un jour ou l'autre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire