vendredi 12 décembre 2014

Ailes

Des ailes « art déco » ce matin.
D'abord celles, noires, du cygne de la représentation de « Léda et le cygne » de Marcel-André Bouraine.
Puis, ci -dessous, les ailes transparentes, de cet oiseau à huppe que je ne reconnais pas et qui constitue un plafonnier d'Albert Cheuret :

Noires, transparentes ou blanches, ces ailes sont les ancêtres de celles de tous les êtres ailés imaginaires, comme les anges et Pégase ou les Victoires et les Nikês (vraies mères des anges chrétiens auxquelles ceux-ci doivent sans doute leur ambiguïté sexuelle) :

Qui, si je criais, m'entendrait donc, parmi
les cohortes des anges ? et supposé même que l'un d'entre eux
me prît soudain contre son cœur, je périrais
du poids de sa présence.
Car le Beau n'est rien
que le commencement du Terrible ...

 



Voici une Nikê d'Éphèse pour le prouver :
 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire