lundi 1 septembre 2014

Queue de baleine et toit rouge

Une amie m'en voudra sans doute d'avoir modifié cette photo dans Photoshop afin de rétablir la couleur rouge intense du toit de l'hôtel Tadoussac, rose maintenant à cause de l'action intense du soleil de cet été (dans Wikipédia, on définit d'ailleurs l'hôtel comme ayant le toit rouge, voir ici).
Mais je tenais à vous présenter cette sculpture représentant une queue de baleine surgissant du sol qui se trouve dans le jardin « maritime » (celui qui donne sur la mer) de l'hôtel « sous un aspect d'éternité » si vous me permettez de traduire ainsi l'expression latine : l'éternité de Tadoussac ce sont les rouges du toit de l'hôtel Tadoussac et de celui de la chapelle amérindienne.
D'ailleurs j'ai dû faire une autre intervention logicielle sur la photo car je l'avais prise avec tant de rapidité et de désinvolture, pressé que j'étais de me placer à l'ombre, que les droites étaient un peu trop peu droites : j'ai dû les redresser !
Voilà la sculpture,  « sub specie æternitatis » : elle convient bien au lieu, renommé pour l'observation des baleines, ne trouvez-vous pas ?

P.S. On aimerait voir la version « toit rose » de la photo ! En voici une partie car j'ai conscience de l'aspect à la fois sacrilège et historique de ce toit rose : 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire