mardi 8 avril 2014

La braderie des canonisations catholiques

Il y a un texte que vous pouvez peut-être lire sous ces deux vitraux représentant deux saints d'origine française canonisés récemment par le pape François
François de Montmorency-Laval et Marie Guyart de l'Incarnation étaient français d'origine mais immigrés en Nouvelle-France dont ils comptent parmi les fondateurs.
Le pape les a canonisés sans qu'ils aient eu besoin d'un deuxième miracle pour appuyer leur canonisation
Dans ce texte écrit par un Français de l'hebdomadaire catholique « La Vie », une question : « Le pape François brade-t-il la sainteté ? »
Est-il naïf ce Français catholique ? 
Après tout, après tant de siècles de canonisations, n'est-il pas au courant que la plupart des canonisations de saints français (entre autres, mais italiens encore davantage) ont elles aussi été des braderies ?
Pourquoi Louis IX, par exemple, a-t-il été canonisé ?
Ce raciste, intégriste et sexiste roi, ennemi et meurtrier des hérétiques et des Sarrasins d'Égypte et de Tunisie, il n'a certainement pas été canonisé en raison de sa vie édifiante, et les miracles qu'on lui attribue ne seraient pas considérés comme tels aujourd'hui (je pense qu'ils ont été ourdis par les serviteurs de son petit-fils
Philippe le Bel qui n'en était pas à une rouerie près).
Pourquoi a-t-il été canonisé ?
Pour complaire à ce petit-fils et pour obtenir la protection de celui-ci pour le pape, honni à Rome (comme tous ses successeurs auraient dû l'être) !
D'ailleurs comment un roi, ou un quelconque possesseur du pouvoir, peut-il être saint ? Il y a incompatibilité totale !
Et Louis IX n'est que le plus éminent exemple français de la braderie des canonisations.
Est-il naïf, donc, ce rédacteur de « La Vie », bien mal nommée puisque les religions existent plutôt pour la mort que pour la vie ?
Ou, comme la plupart de ses compatriotes, n'est-il pas plutôt condescendant ?
Pas seulement à l'égard des coloniaux français nouvellement canonisés dont l'un a été l'évêque d'un diocèse qui couvrait tout le centre de l'Amérique du Nord, mais à l'égard de ce pape, le premier originaire du Nouveau Monde.
Vous semble-t-il innocent qu'il ne s'avise des braderies des canonisations que dans les présentes circonstances ?
Il aurait eu tant d'occasions auparavant : toutes les canonisations ont été le produit de braderies.
Et à bien vil prix !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire