mercredi 13 mars 2013

Pipolisation

Une citation de la chronique de Nathalie Petrowski sur l'élection pontificale (ici , sur la désaffection religieuse (et catholique) du Québec):

 Les églises sont vides, les catholiques pratiquants sont un peuple en voie d'extinction, mais si la papauté nous intéresse encore, ce n'est certainement pas pour la spiritualité, pour la foi ou même par curiosité théologique. Ce qui nous intéresse, c'est le show, c'est le défilé furieusement symétrique de tous ces bonshommes en habits cramoisis, c'est l'étalage du faste et de la pompe, ce sont les intrigues, les scandales. En un mot: la pipolisation de la papauté.
Pour le reste, on peut bien déployer devant le Vatican la plus importante équipe de journalistes au monde, cela ne freinera pas la fermeture des églises à Montréal et, surtout, cela n'augmentera pas le nombre de fidèles à la messe du vendredi matin entre les néons et la mélamine de Saint-Barnabé. 

Quelle différence, en effet, entre cette élection et les cérémonies royales anglaises ? 
Tout n'est qu'ors, pourpres, fanfares militaires et costumes. 
Et balcon ... 
Qui le pape embrassera-t-il ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire