samedi 15 décembre 2012

Sarcasme et larmes

Voici le statut Facebook que j'ai rédigé ce matin :

Si je ne craignais pas de passer pour un sans cœur et d'outrepasser les bornes du sarcasme, je dirais, à propos de ce nouveau massacre dans une école primaire aux USA : « Pourquoi diable la National Rifle Association n'a-t-elle fourni des armes à ces pauvres enfants désarmés afin qu'ils puissent se défendre contre cet assassin qui, lui, avait une arme, gracieuseté des lois étasuniennes et du lobbying ( « pressions politiques insensées », en français) de la National Rifle Association ? Tous devraient être également armés depuis leur naissance jusqu'à leur mort prématurée ! » 
 Mais je ne le dirai pas car j'ai trop de larmes dans les yeux (pas des larmes de crocodile comme tous ces Étasuniens qui semblent pleurer et, en réalité, ne ressentent qu'un seul désir : fabriquer et acheter plus d'armes encore).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire