dimanche 23 décembre 2012

Bipolaire

Une représentation typographique de la bipolarité inspirée par celle de Josiah Jost (que j'ai traduite et modifiée légèrement).
On pourrait en sourire si la maladie n'était pas tragique pour la personne qui en souffre et sa famille.
J'ai eu naguère un ami qui en souffrait et qui, dans une des phases négatives de la maladie, a mis fin à ses jours plutôt que de faire encore souffrir sa famille et de souffrir lui-même sans mesure.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire