samedi 10 novembre 2012

Les égarements de l'ignorance

C'est Dark Vador sur un cheval cabré.
C'est une variation sur un tableau de David intitulé « Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard » (voir la reproduction au bas de ce billet).
La variation avec Vador veut sans doute nous dire quelque chose des ambitions militaires de l'empereur Napoléon.
Elle semble vouloir montrer que celles-ci étaient équivalentes à celles de Dark Vador et de son maître Palpatine dans « La Guerre des étoiles ».
Mais le Napoléon de la toile de David n'était pas empereur à cette époque, il n'était que général et premier consul de la République française et, en franchissant les Alpes, il allait réellement libérer l'Italie de la domination autrichienne.
Il était le libérateur de l'Italie, adulé par les Italiens, particulièrement les Milanais comme on le voit dans « La Chartreuse de Parme » de Stendhal.
Par ignorance, celui qui a imaginé la variation n'atteint pas son objectif : au lieu de rendre Napoléon méprisable, il magnifie Dark Vador en le présentant comme libérateur, ce qu'il ne voulait sûrement pas.
Ainsi l'ignorance égare.
Voici une version du tableau de David :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire