mardi 27 novembre 2012

Hérissons

 
Voici l'heureuse maman hérisson et son nouveau-né.
Et voici le scriptoforme « Le Hérisson » de Michel Beau (les « H » sont les piquants) :
 
Dont voici le texte squelette :


Humble Hobereau Haï des Hommes,
dans ton Habit tout Hérissé de Hallebardes,
sous l'Hortensia qui t'Héberge,
tu sais que l'Horloge a sonné
l'Heure des Hulottes
et des Hiboux aux yeux Hagards,
que l'Hirondelle qui Habite le Hangar,
là-Haut Harcèle et Happe un dernier moucHeron
et que le Héron, Hôte de notre étang,
regagne le Hamac d'un Hêtre Hospitalier.
Alors, Hardiment,
Tu quittes ton Hâvre.
À l'Horizon, Hésite et se Hausse
le Hublot de la lune dans son Halo.
La nuit sur le Hameau fait Halte.
Comme un Hommage Harmonieux,
s'élève un Hosanna de Hautbois et de Harpes.
Toi tu te Hâtes.
Tu te Hâtes, au Hasard,
parmi les rangs de Haricots
où t'attend depuis Hier
un repas d'HermapHrodites Herbivores.
Voici qu'un Hanneton -petit Hélicoptère-
Heurte de son Hélice la Hampe d'une fleur
et ta Hure Horrible en Hérite.
Et tu te Hâtes, tu te Hâtes;
tu Halètes dans l'Herbe Humide.
Hélas… Déjà le Houx rend Hommage à l'Hiver.
Le vent Hostile Hurle dans les Haubans du bois.
Alors, Hargneux, tu enfouis
dans ta Hutte Hermétique
ta mauvaise Humeur Héréditaire
et, pour attendre le printemps,
tu te racontes des Histoires
qui font tes nuits de Hors-la-loi
Hantées de rêves Héroïques.


Extrait de "Scriptoformes"
  
Michel Beau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire