jeudi 9 août 2012

Édimbourg la nuit

C'est une photo d'Édimbourg la nuit, sans doute le meilleur moment pour prendre une photo de cette ville qui serait très belle si on ravalait la façade de ses bâtiments et monuments anciens sur lesquels s'est déposée la couche noirâtre des suies industrielles et domestiques des 19 et 20e siècles.
À l'arrière-plan le majestueux château d'Édimbourg sur son monticule rocheux visible de toute la ville.
Au premier plan, Princes Street que nous avons beaucoup parcourue (autant que le Royal Mile) pour aller au pub, dans les grands magasins, au musée ou visiter (il est au centre gauche de la photo) le Monument de Scott, parfaite illustration fuligineuse de la suie de charbon qui dépare presque toute la ville (ou, en tous cas, la déparait à l'époque où nous la visitions)
Étonnant monument qui ressemble à une fusée gothique sur le point de prendre son départ, il me semble être le pendant écossais du Mémorial du prince Albert à Londres, moins orné, pour sa part, et moins noir de suie.
Les monuments des personnages royaux font l'objet de plus d'attention que ceux des écrivains même glorieux.
Les choses changeront peut-être quand l'Écosse sera à nouveau indépendante (souhaitons-lui la liberté !), peut-être avant le Québec (mais la malheureuse est sous domination anglaise depuis 60 ans de plus que le Québec).
Voyez les monuments l'un à la suite de l'autre:


Aucun commentaire:

Publier un commentaire