dimanche 19 février 2012

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs/Pourquoi je ris, pourquoi je pleure

J'ai écouté hier soir par hasard une émission consacrée à « Starmania » le magnifique, l'opéra rock de Michel Berger et de Luc Plamondon, qui, avec les autres opéras, et à plus d'un titre, a accompagné ma vie (et celle de ma famille, je dirais, ma femme l'a vu quatre ou cinq fois -elle a parlé notamment de la version « opéra classique » ici dans son blogue).
Une chanson m'a particulièrement frappé hier, « S.O.S. d'un Terrien en détresse », par la manière dont elle était interprétée et par ses paroles.
Par son désespoir.
Je vais vous en présenter deux interprétations, celle d'abord de Grégory Lemarchal, mort à 24 ans d'une mucoviscidose dans l'attente d'une greffe pulmonaire, et qui avait commencé une carrière prometteuse.
C'est sa mort qui se profile dans les désirs qu'expriment les paroles de la chanson.
Puis je vais vous faire entendre l'interprétation de Norman Groulx à l'intérieur même d'une représentation de l'opéra.
C'est de notre désespoir à tous qu'il est question dans cette interprétation-là.
Entre les deux, les paroles de la chanson.



S.O.S. d'un Terrien en détresse

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs
Pourquoi je ris, pourquoi je pleure
Voici le S.O.S
D'un Terrien en détresse
J'ai jamais eu les pieds sur Terre
J'aim'rais mieux être un oiseau
J'suis mal dans ma peau

J'voudrais voir le monde à l'envers
Si jamais c'était plus beau
Plus beau vu d'en haut
D'en haut
J'ai toujours confondu la vie
Avec les bandes dessinées
J'ai comme des envies de métamorphose
Je sens quelque chose
Qui m'attire
Qui m'attire
Qui m'attire vers le haut

Au grand loto de l'univers
J'ai pas tiré l'bon numéro
J'suis mal dans ma peau
J'ai pas envie d'être un robot
Métro boulot dodo

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs
Pourquoi je crie, pourquoi je pleure
Je crois capter des ondes
Venues d'un autre monde
J'ai jamais eu les pieds sur Terre
J'aim'rais mieux être un oiseau
J'suis mal dans ma peau

J'voudrais voir le monde à l'envers
J'aim'rais mieux être un oiseau
Dodo l'enfant do

Aucun commentaire:

Publier un commentaire