mercredi 29 février 2012

Le dieu endormi

C'est une variation sur la fresque « La Création d'Adam » par Michel-Ange peinte sur la voûte de la Chapelle Sixtine.
On pourrait traduire ainsi le message de cette variation: Dieu, si fatigué après la création, s'est endormi et, comme on peut le constater, il vient à peine de s'éveiller.
Il est en retard.
Vous et moi en sommes témoins, il est loin d'avoir fait son devoir, perdu qu'il était dans les bras de Morphée.
C'est la raison du monde comme il va depuis les premiers temps, tourbillon de souffrances et de malheurs, et danses sataniques des bourreaux, des dictateurs, des financiers et, surtout, des fraudeurs religieux qui ont prêté à l'endormi -et lui prêtent encore- des paroles qu'il n'a jamais prononcées ni pensées, et qui lui ont attribué la paternité de livres épouvantables, ordonnant des massacres et des meurtres, des manières de manger, de faire l'amour et de s'habiller (pour les femmes surtout), qu'il n'a jamais écrits.
Espérons, s'il existe effectivement et qu'il s'éveille, qu'il saura surmonter la paresse naturelle qui semble être la sienne, se lèvera enfin de son lit et forcera ces sots meurtriers, ces stupides cruels qui se prétendent ses représentants, à avouer leurs mensonges et leurs fraudes.
Voici la fresque originale de Michel-Ange au cas où vous ne vous en souviendriez pas (pas très véridique, n'est-ce pas, si l'on connaît l'œuvre de Darwin ? Pourquoi, par exemple, Adam a un nombril s'il n'est pas né d'une femme et n'a pas été rattaché à elle par un cordon ombilical ? ) :

Et sachez que l'interprétation de la variation sur l'œuvre de
Michel-Ange que vous venez de lire est plutôt divertissement que vérité.
Mais vous le saviez ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire