lundi 4 mai 2020

Le rôle des histoires

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tonino_Benacquista
Harold, pense à ceux qui n’ont que ça, les histoires, déclare Lena. Ceux qui sont exclus de la chose intellectuelle, démunis devant le discours. Ceux que la fiction aide à discerner les mensonges de leur époque. Elle leur rappelle leurs désirs premiers. Elle met à leur portée des choix qu’ils n’avaient pas examinés. Elle est la revanche des humbles. Comme la musique, elle est un langage universel, elle vise au cœur, elle a le pouvoir d’émanciper et de consoler. Elle sait réenchanter quand guette la résignation. Elle est le laboratoire de nos civilisations et le dernier espace de résistance, tant à l’autorité qu’à la morale. Ton devoir de conteur t’impose de dire tout ce que tait le politique, tout ce que le savant ne peut encore anticiper, tout ce que le penseur n’ose pas concevoir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire