mercredi 6 novembre 2019

Pour la disparition des pays monstres

Crédit photo : MARIO TAMA/GETTY IMAGES/AGENCE FRANCE-PRESSE

Non, ce n'est pas une ville chinoise plongée dans les brouillards de la pollution, ni une ville indienne
C'est Los Angeles, aux États-Unis.
Je crois que les pays monstres (beaucoup de territoire, beaucoup de population : Chine, Russie, États-Unis, Inde, etc.) sont les plus préjudiciables pour les espèces vivantes actuelles et qu'ils devraient disparaître.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire