samedi 22 septembre 2018

Vivement, la fin des saisons !

Précédée de grands vents destructeurs, voyez quelle saison arrive !
Ma saison favorite quand il n'y a pas de grands froids (ni de grands vents, d'ailleurs) !
Je ne vous infligerai pas ce poème de Baudelaire qui annonce son arrivée en parlant d' « été trop courts » : on voit qu'on ne connaissait pas les changements climatiques, vers 1857.
Personnellement, j'ai trouvé l'été qui vient de finir beaucoup trop long, vraiment très long !
Et le printemps qui l'a précédé, à Torremolinos et à Arvida, trop froid, beaucoup trop froid !
Vivement, la fin des saisons !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire