jeudi 7 juin 2018

Une gravure de Gibraltar

C'est une gravure représentant la place principale (du moins je le pense) de la ville de Gibraltar, en 1825.
Elle est de James Anton.
Je l'ai photographiée à l'Office du Tourisme de la ville ou du territoire.
En voici une version plus complète que j'ai trouvée sur la Toile :

Vous apercevez le célèbre rocher derrière le bâtiment administratif ou gouvernemental (il existe toujours : c'est aujourd'hui l'hôtel du parlement colonial de Gibraltar) : à son sommet, l'esquisse d'une citadelle, construite, comme la citadelle de Québec, pour dominer la ville.
C'est sans doute à cause du souvenir de ce panorama que Dickens a pu, de manière un peu grandiloquente, désigner le cap Diamant comme « le Gibraltar de l'Amérique du nord ».
Voici une photo que j'ai prise en tentant un peu de reproduire la perspective de la gravure (le bâtiment a subi de légères modifications, si vous l'observez bien) :

Comme vous le constatez, la réalité est moins dramatique que celle que crée  la gravure !
D'ailleurs la réalité qui est, de nos jours, celle du cap Diamant, n'est pas plus dramatique, ne vous semble-t-il pas ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire