jeudi 10 août 2017

L'illusion bénéficie de l'illusion comme les temples profitent des temples

Ces précieux panneaux de marbre de Sainte-Sophie de Constantinople ont été « empruntés » par Justinien au temple d'Artémis à Éphèse, qu'on a ainsi dépouillé de ce qui faisait sa beauté.
Ce ne sont pas seulement les panneaux de marbre de ses temples qu'une religion emprunte à une autre pour embellir et rendre sacrés les siens (c'est le geai qui se vêt des plumes du paon) mais ce sont ses fictions, ses saints et ses rites : il s'agit de rendre la religion nouvelle aussi vénérable que les religions précédentes ou anciennes.
L'illusion bénéficie de l'illusion comme les temples profitent des temples.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire