dimanche 19 février 2017

LIE LIE LAND

La graffitiste anglaise Bambi a dessiné cette parodie de l'affiche du film « La La Land », promis à des Oscars, pour se moquer de l'élection et de la présidence de Donald Trump.
Comme vous le voyez, elle a transformé le « LA » du titre anglais du film en « LIE » (« mensonge ») puisque c'est effectivement la danse des mensonges de Trump qui a transformé (ou, peut-être confirmé) les USA en « Pays du mensonge ».
Le sourire qu'elle a ainsi suscité chez moi est mouillé de larmes !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Mais qui est la danseuse ? Teresa May ?
Dans un genre proche, Banksy et son très récent hotel du mur à Bethléem. Vous trouverez bien un lien qui vous y mène ....
Et je ne connaissais pas Bambi. Merci.
Cordialement

Jack a dit…

Oui, c'est Teresa May : pour Bambi, celle-ci représente le populisme anglais (pas britannique puisque l'Écosse n'en fait pas partie).

Anonyme a dit…

Britannique, c'est l'empire ?
Avec mes références rugbystiques, il n'y a pas d'empire- seulement ses nations, qui s'invitent chaque année, toute Histoire bien comprise, à des confrontations sans complaisance. Où tous les autres sont ravis quand les Anglais sont vaincus. ... Pas le cas cette année, ils font très fort.

Et Bambi,son style comme son anonymat, la rapproche de Banksy, tout aussi anglais. Jusqu'à quel point ? C'est à suivre...

Publier un commentaire