samedi 12 mars 2016

Colosse

C'est une tentative de représentation du Colosse de Rhodes, la sixième des sept merveilles du monde dans l'Antiquité.
Il s'agit d'une statue de bronze (avec une âme de bois) du dieu Hélios, le dieu Soleil.
La couronne que vous lui voyez est formée de rayons, ceux du soleil.
La statue aurait mesuré trente mètres (cent dix pieds anglais).
Un tremblement de terre cassa celle-ci aux genoux, vers 226 avant Jésus-Christ, et ses restes restèrent en place jusqu'en 654 après Jésus-Christ, un oracle ayant interdit qu'on leur touche.
Cette année-là, « d'après la Chronique de Michel le Syrien, le colosse fut définitivement détruit [...], par une expédition arabe, sous le commandement de Muawiya Ier, lieutenant du calife Othmân ibn Affân, qui emporta les vingt tonnes qui restaient du colosse (treize tonnes de bronze et sept tonnes de fer), pour les vendre à un marchand juif d'Émèse ».
Il y avait un colosse ayant les mêmes mesures près du Colisée à Rome.
C'est d'ailleurs ce colosse qui a donné son nom populaire au bâtiment près duquel il s'élevait, dont le nom officiel était « Amphithéâtre flavien ».
Ce colosse de Rome, dont le visage a d'abord eu les traits de l'empereur Néron, s'est vu donner une nouvelle tête quand celui-ci fut renversé, la tête que vous voyez au Colosse de Rhodes dans l'image ci-dessus, selon moi, puisque c'était aussi celle du dieu Soleil, rapporte-t-on.
Lors de notre visite à Rhodes, au cours d'une croisière, les guides prétendaient que les pieds du Colosse étaient posés à l'emplacement des deux colonnes servant de socles que vous voyez dans cette photo (c'est l'entrée du port actuel) :

 Cela est loin d'être certain !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire