mercredi 29 juillet 2015

Chevaux

J'aime les chevaux !
Pas pour faire de l'équitation ni m'en approcher pour les caresser ou sentir leur odeur, je suis trop urbain pour cela.
Pour admirer leur forme et leurs couleurs, sans me lasser.
C'est qu'ils me rappellent tant de souvenirs de mon enfance où ils étaient toujours présents, chaque jour, tirant la voiture du livreur de lait ou de pain.
Ou celle de la voirie municipale ...
Ou les chic calèches des riches familles paysannes qui allaient à la messe, le dimanche, à Chambord, et passaient devant la maison de mes grands-parents et que, tous sur le balcon, nous admirions.
C'est que je suis vraiment d'un autre temps.
Peut-être pas si citadin qu'on pourrait le penser !

Aussi, quand je vois des sculptures chevalines, comme celles, énormes (voyez les petits humains en bas), d'Andy Scott ci-dessus, qui s'intitulent « The Kelpies », du nom d'une créature mythique d'Écosse, je ne songe qu'à vous les présenter après les avoir longuement admirées.
« The Kelpies » est en métal et des projections lumineuses lui font prendre, la nuit, des aspects fantastiques qui correspondent à son nom :


Mais Andy Scott n'a pas sculpté que ces têtes de chevaux. 
Voyez ce cheval, bien plus gros que le cheval de Troie et qui ne contient pas, lui, de cadeau de Grecs, puisqu'il est, en quelque sorte, transparent : 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire