mardi 30 décembre 2014

Le mal provient du « trop »

Un peu d'alcool (mais vraiment peu) ne fait jamais de mal.
Bien au contraire.
Le mal provient du « trop », et pas seulement quand il s'agit de substances ou de boissons.
Aurea mediocritas !
Que l'on peut traduire ainsi :

Chéris plus qu'un trésor la médiocrité ;
L'indigence humilie, et la grandeur enivre :
Loin du chaume et des cours la sagesse aime à vivre,
Et vit en sûreté.

Charles Vanderbourg

Aucun commentaire:

Publier un commentaire