dimanche 29 juin 2014

Une scène d'amour antique

La scène peinte sur ce vase grec (un œnochoé) du 4e siècle avant Jésus-Christ m'a toujours semblé la scène la plus érotique que j'ai vue.
Voyez-la de plus près :

L'homme et la femme qu'elle représente sont en principe Apollon et une des Muses mais certains pensent qu'il s'agit plutôt d'un jeune homme un peu intimidé qu'une jeune femme un peu plus expérimentée (une hétaïre peut-être) initie à l'amour hétérosexuel.
L'œuvre est attribuée à un peintre dont on ignore le nom véritable et qu'on appelle « peintre de Shuvalov » (page en anglais au bout de ce lien), du nom du premier propriétaire (russe) du vase (informations en anglais sur celui-ci, ici).
Ce peintre appartient à un groupe de peintres miniaturistes de vase qu'on appelle « peintres de Meidias ».
La scène me semble érotique parce que l'on sent qu'il n'y a pas que du désir sexuel entre les personnages mais de l'amour à cause de ce long regard qui les lie, si vous pouvez bien les observer.
Et puis le dieu n'agit pas comme les dieux grecs quand ils éprouvaient du désir pour une mortelle ou un déesse de rang inférieur au leur : il ne la viole pas, il lui laisse au contraire l'initiative avec ce qui me semble une grande douceur.
Paradoxalement cette scène antique me semble la représentation d'un amour humain moderne : un amour où les partenaires sont égaux.
Quand je l'ai vue pour la première fois, elle a brisé les représentations que je me faisais de la civilisation et de l'amour grecs antiques.
Ou de l'amour en général (j'étais alors très jeune).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire