mardi 22 avril 2014

Les fascistes de demain s'appelleront eux-mêmes antifascistes !

N'est-ce pas ce que l'on constate dans les pays qui ont eu la chance d'échapper à l'autre empire fasciste du 20e siècle (en concurrence avec l'Allemagne nazie alliée à l'Italie), c'est-à-dire à l'empire soviétique : les Russes (ou les Russophones, c'est la même chose) qui y interviennent prétendent être des « antifascistes » alors qu'ils n'ont jamais cessé d'être fascistes depuis le début de leur histoire, aussi bien sous les tsars que sous ces autres tsars qui portaient le titre de « secrétaire général du parti communiste de l'Union soviétique » ?
Biélorussie, Crimée sont à nouveau soumises !
Les républiques baltes puis toute l'Europe, seront-elles à nouveau englouties à leur tour dans l'horreur du goulag et du sous-développement ?

1 commentaire:

Goglutin a dit…

Que l'on ne parle du fascisme comme étant une sorte d'opposé de ce que nous vivons dans nos pseudo-terres de liberté. Les États-Unis et leurs alliés appliquent de plus en plus d'austérité et de contrôle policier et nous ne réagissons qu'à peine.

Nous sommes sous la dictature du dollar. L'emblème d'une fausse liberté que l'on doit acheter avec notre esclavage et que tous appellent le travail.

Nous ne sommes libres que dans la mesure ou nous obéissons et nous nous vendons au plus offrant...

Publier un commentaire