dimanche 17 mars 2013

Assassinat par textage

Manifestement le message est incomplet : car la voiture que conduisait la personne qui textait devait être en marche (pas de problème pour texter quand la voiture que l'on conduit est à l'arrêt).
Par ailleurs, ce n'est pas seulement la personne qui textait qui repose dans une urne au funérarium pour bénéficier de son « nouveau fortait illimité ».
Peut-être d'innocentes victimes y reposent-elles aussi sans forfait ou, pire, sont-elles infirmes pour le reste de leur vie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire