mercredi 21 novembre 2012

Rondeurs significatives ?

Aucun roi d'Angleterre n'a eu autant de monuments ni autant de lieux portant son nom ou un dérivé de son nom que le prince Albert, mari de la reine Victoria.
Cette histoire d'amour est presque l'histoire d'amour des temps modernes tant elle a eu d'éclats.
Rien qu'au Canada, toute une province (l 'Alberta) porte un nom dérivé de celui du prince (et de sa fille dont un des prénoms est « Alberta », vous savez pourquoi), et, à ma connaissance, au moins une ville importante porte le nom de « Prince Albert » ainsi qu'un parc « national ».
(Je ne ferai pas de liste exhaustive de ces noms, si j'évoque la ville de Prince Albert, c'est que j'entendais souvent son nom à la radio, durant mon enfance, lorsqu'on faisait la météo)
À Londres, voire en Angleterre, aucun monument royal n'est plus important que l'ensemble de monuments, près de (ou dans) Kensington Gardens, ensemble qui comprend, entre autres, le mémorial du prince et le « Royal Albert Hall » que vous voyez dans la photo ci-dessus.
J'aime ce bâtiment, à cause des couleurs et des ornements de son parement, mais surtout à cause de traits de ressemblance qu'il entretient avec la partie arrière du Panthéon d'Agrippa à Rome, celle de la coupole, dont je ne peux détacher ma pensée.
Souvenir impérissable du sein maternel ? Qui sait ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire