vendredi 16 novembre 2012

La barbe

C'est fou ce que ces « barbes » au crochet seraient utiles au Québec par les grands froids de l'hiver qui arrive justement à grands pas.
De quoi rendre n'importe quel visage attirant en camouflant toutes les imperfections qu'il peut présenter (presque tout le visage est caché comme avec un voile musulman).
Même les femmes pourraient le porter et devenir sans honte des femmes à barbes.
Regardez toutes les couleurs : elles sont respectueuses des couleurs « naturelles » des barbes et des cheveux mais je suis sûr que, comme pour les cheveux teints actuels, on pourra proposer bientôt les couleurs les plus inattendues.
J'espère qu'on pensera au gris, pour moi.
Gris argent, évidemment, puisqu'il semble que je sois un « baby boomer » et qu'avec mes contemporains, j'aurais volé d'avance tout l'argent des générations qui suivent la nôtre : il faut bien qu'il soit quelque part cet argent dont je ne vois pas la couleur dans mon compte en banque et dans mes prétendus placements (les banquiers et autres « traders » appartenant à ces générations spoliées se sont sans doute enfuis avec, je pense, nouveaux Robins des Bois qui ne redistribuent pas aux pauvres mais mettent tout à l'abri dans des paradis fiscaux).
On vend les barbes au crochet ici, mais il semble que ce soit en France laquelle fera bientôt exploser l'Europe, dit-on, avec ses baguettes (dixit le Charlie Hebdo anglais, « The Economist »).
(J'espère que vous suivez la conversation !)
Achetez-en avant l'explosion !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire