lundi 11 juin 2012

Les touchantes ombres d'un rêve

Crédit photo: Hans Raffelt

C'est une église anglicane à Percé en Gaspésie (plus précisément dans une partie de Percé qui porte le nom de Cap d'Espoir *).
Elle a été construite en 1840 (ou plutôt 1875, voir le premier commentaire ci-dessous) car l'Église d'Angleterre a tenté peu à peu de s'établir partout au Québec après la conquête anglaise en vertu du principe « cuius regio, eius religio » (en français, « la religion du dirigeant (le roi, à l'époque) s'impose au peuple qu'il dirige »).
Il reste très peu d'Anglicans là où cette jolie église s'élève, il faut donc rameuter les sociétés historiques et les bénévoles pour la restaurer.
Ce qui m'intéresse c'est que cette simple église de bois révèle le rêve secret de l'Église anglicane qui a été fondée dans les circonstances quasi pornographiques que vous savez au moment où l'Église romaine laissait tomber le style gothique au profit du baroque et du maniérisme d'origine impériale païenne, à Saint-Pierre de Rome notamment.
Ce rêve secret, c'est celui de conserver à jamais le style gothique qui est pourtant le style médiéval français par excellence (« opus francigenum » est son nom latin).
Peut-être ce rêve architectural est-il une autre composante d'un rêve plus global de l'Angleterre (et qu'elle a réalisé), celui de conserver toutes les institutions françaises du Moyen Âge, monarchie, féodalité, seigneurs, nourriture, voire langue puisque l'anglais, au point de vue du vocabulaire en tous cas (mais aussi syntaxique), est presque du français médiéval.
Dans cette petite église de bois, comment se réalise-t-il ce rêve de conserver aussi le style gothique?
Dans ces imitations d'arcs-boutants que vous voyez sur les murs latéraux de l'église.
Peut-être ne les voyez-vous pas bien.
Voici un zoom sur les touchants arcs-boutants blancs inutiles et si signifiants de la petite église anglicane Saint-James de Cap d'Espoir. Ce zoom vous permettra de mieux les voir :

Ce sont les charmantes ombres d'un rêve.

* C'est le nom que Jacques Cartier a donné à ce lieu en 1534.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir Jack,
Une correction est necessaire. L'église en question fut érigé en 1875 et non en 1840. La date figure meme au dessus de la porte.
Salutations,
Hans Raffelt
(Le photographe responsable pour la photo de l'église que tu as gracieusement affixé en haut de cette page.




Jack a dit…

MERCI.Je ne me rappelle plus où j'ai trouvé la date de 1840 mais je vais corriger le billet.

Publier un commentaire