mardi 26 juin 2012

La liberté des enfants depuis leur naissance

Ce qui me semble important dans ce jugement:

1. Le tribunal souligne que la circoncision pour les garçons est l'équivalent de l'excision pour les filles:

Le tribunal de grande instance de Cologne (ouest) a jugé que «le corps d'un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision».

2. Il décrète que nul n'a le droit d'imposer sa religion à ses enfants si ceux-ci ne sont pas en mesure d'acquiescer volontairement à cette religion:

Cette modification [la circoncision] est contraire à l'intérêt de l'enfant qui doit décider plus tard par lui même de son appartenance religieuse, selon ce jugement.
Les droits des parents en matière d'éducation et de liberté religieuse ne sont pas bafoués s'ils attendent que l'enfant soit en mesure de décider d'une circoncision comme "signe visible d'appartenance à l'islam", poursuit le tribunal.

Au lieu de se préoccuper d'éventuelles accusations d'antisémitisme ou d'antireligion, le tribunal s'est préoccupé de la liberté d'un être humain à partir de sa naissance.
Je dis bravo et j'espère que les législateurs et les autres tribunaux de tous les pays suivront dorénavant dans cette voie le tribunal de Cologne.
L'article du Huffington Post Québec est ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire