vendredi 10 février 2012

Zèbres et zébrures

Je ne sais pas pourquoi, j'aime les rayures (peut-être, la suite de ce billet permettra-t-elle de dégager une hypothèse).
J'aime particulièrement les rayures des zèbres dont il y a plusieurs représentants dans ma maison -coussins, jetés, illustrations, figurines, etc.
Cet «amour» a encore été renforcé par le livre «L'Étoffe du diable, une histoire des rayures et des tissus rayés» de Michel Pastoureau où l'on démontre qu'au Moyen Âge (et avant, et après) les autorités ecclésiastiques chrétiennes affirmaient que tout ce qui était rayé était diabolique et que, pour plaire à Dieu, les vêtements devaient être d'une seule et uniforme couleur.
(Autre raison pour abjurer une religion si sotte, et si raciste au fond).
Je profite donc de l'occasion de la parution dans Slate.fr (
ici) d'un compte rendu de recherche qui répondait à la question «Pourquoi les zèbres ont-ils des rayures?» pour vous présenter la photo que vous voyez ci-dessus et une autre que vous allez voir ci-dessous.
La conclusion de la recherche:

Les zèbres ont évolué pour avoir une robe avec des rayures suffisamment fines pour être aussi peu attractifs que possible pour les taons.

C'est pour éloigner les insectes piqueurs et suceurs que les zèbres ont évolué pour avoir une robe «zébrée».
Si vous portez des vêtements rayés, peut-être cela éloignera-t-il les curés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire