lundi 18 juin 2018

Cabines téléphoniques décoratives à Gibraltar

Cabines téléphoniques d'origine londonienne (ou britannique) purement décoratives (voire politiques) sur « Main Street » (nom également politique, comme l'était, à Montréal, celui du boulevard Saint-Laurent), près du restaurant où nous avons mangé de délicieux (et également patriotiques) « Fish'n Chips » à Gibraltar.
Les accessoires britanniques de la colonie sont surtout théâtraux et on pourrait en rencontrer là qui n'existent plus qu'à l'état folklorique dans la métropole même !

Trois tableaux de Jacques-Louis David au Louvre

Trois tableaux de Jacques-Louis David qui sont étrangement voisins au Louvre.
Au centre, le portrait de madame Récamier (ennemie de Napoléon Bonaparte) étendue sur un sofa, à gauche, un autoportrait du peintre (partisan de Napoléon Bonaparte), à droite, un portrait du pape Pie VII, au comique nom de règne et victime de Napoléon Bonaparte.
Voici un agrandissement des trois tableaux dans l'ordre qu'on leur a donné :

L'attention que les visiteurs accordent à ces tableaux :


dimanche 17 juin 2018

Température du jour à Arvida (17 juin 2018)


Adieu calèches et chevaux

Bientôt, on ne verra plus calèches ni chevaux autour de la place d'Armes, à Montréal, devant la basilique Notre-Dame.
La municipalité de la métropole québécoise a décrété leur interdiction à partir de 2019.
Au lieu de prendre les moyens pour que l'on veille sur la santé et le bien-être des chevaux.
La race des chevaux dont les ancêtres ont été gracieusement envoyés en Nouvelle-France par le roi Louis XIV sera encore davantage menacée d'extinction.
Cela ne fera-t-il pas plaisir aux génocidaires qui manipulent nos gouvernements ?

Un « sport » spartiate

Les athlètes représentés sur cette stèle du 3e siècle avant notre ère sont, sans doute, des Spartiates et pratiquent un « sport » de ballon que l'on jouait dans leur ville et qui s'appelait « épiscyre » ( grec : « ἐπίσκυρος », « épiskyros »).
Ce serait, à mon sens, sauter trop vite aux conclusions que d'en faire l'ancêtre du foot !

samedi 16 juin 2018

Température du jour à Arvida (16 juin 2018)


Le sable « albero »

Une vue de la superbe plaza de Toros de la ville de Ronda, en Andalousie.
C'est là, dans cette arène, qu'a été inventé l'art moderne de la corrida, à la fin du 18e siècle, à l'instigation de Francisco Romero, ancêtre d'une longue dynastie de matadors, qui emprunta, dit-on, l'usage de la muleta et de l'épée à Manuel Ballón, dit « El Africano ».
Je vous présente cette photo pour vous faire voir (et admirer) ce beau sable d'or que vous voyez sur le sol de la
plaza.
Ce sable est spécial : son nom est « sable albero » et il empêche tout à fait la pousse d'herbes et autres plantes sur le sol où on l'épand.
Et il est, selon moi, d'une grande beauté.
Voyez-le de plus près :


Le haïku de la lèpre



Le haïku de la lèpre

la foule lépreuse
est-ce ici ou bien là-bas
répand ses toxines


mercredi 13 juin 2018

Température du jour à Arvida (13 juin 2013)


Ciel

 Non, ce ciel n'appartient pas à un tableau baroque, il était au-dessus de chez moi, l'année dernière.
Il suffisait de regarder pour le voir !

« Le Vent »

« Le Vent », une sculpture art déco en noyer de John-Arthur Martin, datant de 1939.
C'est sans doute son modèle qui soufflait avec une force inouïe, hier, sur Québec et sur le chemin du retour au Saguenay.
Si fort que des véhicules ont été déportés hors de l'autoroute.