jeudi 21 novembre 2019

Un psautier miniature anglais du 16e siècle

Ce livre miniature, dans une reliure d'or, était un bijou que la reine Anne Boleyn, deuxième des six femmes d'Henry VIII, portait au cou ou à la taille au moyen d'une chaîne, également d'or.
Il contenait le texte des psaumes bibliques, la partie la plus (ou la seule) intéressantes de l'Ancien Testament (à mon avis), et ce portrait du bourreau royal qui allait la faire décapiter, sous le faux prétexte d'adultère, en réalité parce qu'elle ne lui donnait pas d'héritier mâle (elle lui a seulement donné la future reine Élizabeth 1ère, le plus grand roi d'Angleterre, tous sexes confondus) et qu'elle ne le faisait plus bander.
Hélas, il n'y a pas d'autre vie après la mort, ni ciel, ni enfer, et ce roi n'expie pas ses turpitudes dans l'enfer éternel.
Heureusement, à son époque, il n'y avait pas d'aide médicale à mourir et, comme la plupart des gens qui ne mouraient pas de mort subite, ce salaud a souffert son enfer avant sa mort, comme on devrait l'infliger (en l'organisant soigneusement) à tous les salauds de son espèce.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire