samedi 15 juin 2019

Une passerelle à Londres

Je ne sais pas si ces passants londoniens ou ces touristes qui empruntent cette passerelle, près de la cathédrale Saint-Paul, fréquentent, comme croyants, le chef-d'œuvre de Christopher Wren, mais la dite passerelle, vitrée, donne comme un air moderne au lieu du culte où ont parfois été célébrés des mariages royaux, dont un, notoire, a fini par un divorce sordide et, plus tard, un décès tragique.
Rien de tragique ne reste dans la photo !
Quant aux talibans chrétiens (connus sous le nom méprisable de « puritains ») qui ont failli empêcher le grand architecte de construire le majestueux monument, ils ont heureusement émigré dans les colonies anglaises d'Amérique du Nord, où leurs descendants empoisonnent encore, hélas, la vie de la planète et de leurs concitoyens.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire