mardi 25 septembre 2018

Le sarcophage de porphyre de la « Stupor Mundi », à Palerme

Crédit photo : @ pupina sur Instagram 
 
Une vue de la cathédrale de Palerme, au sein de laquelle repose, dans son sarcophage de porphyre, Frédéric II de Hohenstaufen, en compagnie de ses ancêtres normands Hauteville.
Il valait la peine de rendre hommage, comme je l'ai fait, au tombeau de cet empereur qui, s'il avait remporté son combat contre les forces papales (c'est-à-dire, évidemment, rétrogrades), aurait permis à la science et aux mentalités de gagner au moins trois ou quatre siècles dans la voie du progrès.
Le pape le surnommait « l'Antéchrist » et le reste du monde « Stupor Mundi », mais le surnom que lui donnait le pape convient mieux aux papes eux-mêmes, jusqu'à nos jours et immémorialement, qu'à l'empereur : c'est le second surnom qui convient à Frédéric II, lui qui parlait au moins six langues : le latin, le grec (byzantin), le sicilien, l'arabe, le franco-normand et l'allemand
Voici une photo du tombeau de porphyre :
 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire