jeudi 30 août 2018

Istanbul à l'envers

Pour moi, cette photo est une vue inversée d'Istanbul : au premier plan la tour de Galata et, au second, devant la mer, la Mosquée bleue.
Quand on arrive de la mer, c'est (pour moi du moins, à-travers des larmes qui coulaient malgré moi de mes yeux) Sainte-Sophie qui m'est apparue tout d'abord, puis, à gauche, devant elle, la Mosquée bleue.
Ensuite au loin, la tour de Galata.
Celui qui a pris cette photo a, je pense, voulu faire ressembler Istanbul à la Bagdad des Abbassides,  en mettant un croissant dans le ciel et en plongeant la ville dans la nuit, à l'heure où, dans la lointaine ville de Mésopotamie, cadre des Mille et une Nuits, Haroun al Rachid se déguisait pour parcourir sa ville.
Pour moi, même plongée dans la nuit, même illuminée de lumières magiques, même avec le croissant de Bagdad dans son ciel, Istanbul sera toujours la ville de Constantin, la deuxième Rome, Constantinople, et, au-delà, Byzance, dont la déplorable chute me tirera toujours des larmes !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire