vendredi 29 décembre 2017

Un laid dindon en matières précieuses

Un objet de saison produit pour la maison Fabergé par le Finlandais Henrik Wigström (page en anglais au bout de ce lien), à Saint-Pétersbourg, dans les années qui a précédé la révolution russe du printemps de 1917 (ce qu'on appelé la « révolution d'octobre » n'a été qu'un coup d'état et un retour en arrière dans la voie de l'autocratie et de la dictature).
Un laid dindon malgré la richesse de ses matières : on comprend pourquoi la Russie des tsars avait besoin d'une quelconque révolution, n'importe laquelle !
Comme la Russie de maintenant !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire