lundi 4 décembre 2017

Rilke

Deux des « Quatrains valaisans », écrits en français par Rainer Maria Rilke, né en ce jour, en 1875 :

 
C'est presque l'invisible qui luit
au-dessus de la pente ailée ;
il reste un peu d'une claire nuit
à ce jour en argent mêlée.


Vois, la lumière ne pèse point
sur ces obéissants contours
et, là-bas, ces hameaux, d'être loin,
quelqu'un les console toujours.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire